Qu’est-ce que le tantrisme ?

Au lieu d’être un obstacle, le sexe peut être un chemin vers la vie spirituelle. Ceux qui ont été élevés avec des membres religieux de leur famille apprennent souvent que la sexualité et la spiritualité sont des forces opposées, que vous ne pouvez pas être vertueux si vous avez des rapports sexuels, car c’est un péché. Mais en réalité, le sexe est plus lié à la spiritualité qu’on ne l’imagine. Comprenez dans cet article, comment le sexe spirituel peut collaborer à l’évolution de l’être.

Le sexe et la spiritualité

Avant l’apparition des idéologies dogmatiques, la sexualité était respectée comme une expression sacrée de la nature et du mystère de la création. Les anciens croyaient que le sexe pouvait servir de catalyseur pour cultiver le bien-être spirituel. Pour suivre une voie spirituelle, il est important de respecter et d’embrasser votre sexualité, ainsi que toute autre partie de votre nature. Bien que le sexe soit associé à de nombreuses idées perverses et sales, l’acte de faire l’amour peut être quelque chose de sacré et de profond, et c’est le sens du sexe spirituel.

Tantrisme – les 3 types d’union divine

Le sexe peut être un outil puissant de développement transcendantal et le sexe spirituel est le moyen le plus facile et le plus rapide d’avoir quelque chose qui s’apparente à une expérience mystique. Le point fort de l’énergie sexuelle est qu’il s’agit de l’un des rares instincts qui ne peut être complètement civilisé.

Toute forme d’expérience statique, comme le sexe, est un point de départ pour vivre des moments spirituels en dehors du mental, en les amenant naturellement dans notre vie quotidienne. Il existe trois types de sexe spirituel que vous pouvez expérimenter :

L’union d’alerte

Les expériences sexuelles primaires avec un partenaire relèvent de ce type d’union. C’est le moment où nous devenons intimes, vulnérables, exposés et engagés dans un moment de plaisir mutuel. Notre conscience est accrue par la nouveauté de l’exploration du corps d’une autre personne.Ce n’est pas une union guidée par une conscience régulière, mais une conscience alerte qui prend instinctivement le dessus. Nos sentiments d’excitation et de vulnérabilité font que le mécanisme naturel d’adrénaline stimule un état d’alerte, ce qui rend l’expérience plus primitive. Ce type de sexe spirituel crée une dépendance, car les nouveaux partenaires apportent des moments d’un état de conscience divin.

L’union consciente

Dans l’union consciente, nous apprenons à cultiver une forme plus équilibrée de sexe spirituel, en créant une harmonie entre le côté animal et le côté amoureux de notre sexualité. Dans ce type de sexe spirituel, nous écoutons nos désirs, explorons nos corps et ceux de nos amants, construisons une intimité profonde et poursuivons une forme authentique d’expression sexuelle. Cela génère des sentiments d’union et d’amour, qui nous amènent brièvement au-delà de notre sens du moi. Grâce à cette pratique de l’union consciente, nous pouvons atteindre l’étape suivante de l’union avec l’âme.

L’union avec l’âme

Il existe un terme dans les écritures tantriques sanskrites appelé « Maithuna », qui se traduit littéralement par « union sexuelle ». Le Maithuna est l’un des enseignements importants du Tantra car il utilise l’intensité sexuelle consciente comme une échelle pour grimper vers les sommets de l’intensité, en se concentrant sur l’illumination de l’âme et pas seulement sur le plaisir sexuel physique.Le désir sexuel tire sa force du corps et des émotions et, à lui seul, n’est pas assez puissant pour nous amener à d’autres niveaux de conscience. Le sexe tantrique, en revanche, peut nous aider à vivre une véritable union sexuelle avec l’âme. Ce type de sexe spirituel peut être décrit comme un sentiment de félicité illimitée, de fusion d’identité (ou de mort de l’ego), surtout au moment de l’orgasme. Si vous voulez faire l’expérience de l’union de l’âme grâce au sexe spirituel tantrique, voici quelques conseils :

  • Faites une abstinence aussi longue que possible. Cela augmentera votre énergie sexuelle afin que vous puissiez apprendre à la canaliser. Vous pouvez ressentir un picotement dans le bas de votre dos, c’est votre énergie kundalini qui vous aide à faire l’expérience de l’Unité ;
  • Consacrez du temps à votre partenaire. Créez un espace avec une musique douce, des bougies, des robes de chambre, des parfums aphrodisiaques, etc.
  • Asseyez-vous en face de votre partenaire et déplacez légèrement vos mains sur son corps, en éveillant ses nerfs. Faites en sorte que vos mouvements doux fassent vibrer son corps, mais ne passez pas vos mains sur les zones érogènes, juste à proximité. Prolongez cet état d’excitation aussi longtemps que vous le jugez nécessaire.
  • Asseyez-vous sur les genoux de l’autre (position dite du yab-yum) et respirez l’air de l’autre. Cela vous permettra de vous harmoniser consciemment l’un avec l’autre.
  • Maintenez un contact visuel tout au long du sexe spirituel. Le fait d’être témoin de l’acte sexuel vous permet d’être présent.

Le tantrisme et le retour vers notre centre

L’énergie sexuelle agit comme un pont vers notre retour à la source, une connexion de retour à la force vitale. Les bienfaits émotionnels, physiques et mentaux d’une vie sexuelle saine sont prouvés. Si quelqu’un essaie de vous faire sentir honteux du sexe, il est un ennemi de votre croissance spirituelle. Le sexe purement sexuel est une distraction et peut faire stagner votre croissance spirituelle. Cependant, lorsqu’il est une occasion de revenir à la Source, il devient un chemin de transformation vers des états de conscience plus élevés, en gagnant un but.

Comment gérer la honte et la culpabilité sexuelles ?

Le sexe est un sujet tabou dans notre société, car il s’agit d’une force primitive que nous nous sentons consciemment ou inconsciemment impuissants à essayer de contrôler. Au fond de nous, nous savons qu’elle est liée à une source d’énergie universelle inconnue, dont nous sommes issus et que nous continuons à abriter en nous. Le sentiment de honte est l’un des obstacles que nous rencontrons pour embrasser notre sexualité. Cela est dû au fait que nous vivons dans une culture où regarder une scène de meurtre à la télévision est plus agréable qu’une scène d’amour. Cela montre combien il est difficile d’accepter et de reconnaître cette force vitale qui nous habite. Avoir honte est une chose qui nous est transmise par la communauté et la famille dans lesquelles nous grandissons. Dès le plus jeune âge, on nous apprend que nous devons nous sentir mal dans certaines situations et, de ce fait, nous développons un sentiment de culpabilité. À cause de cela, nous commençons à rejeter les aspects sacrés de nous-mêmes et à refouler dans nos êtres de l’ombre nos désirs sexuels, nos bizarreries, nos fantasmes et nos attirances physiques. Certaines personnes nient leur sexualité en la qualifiant de vibration inférieure, comme s’il existait une division entre les désirs physiques inférieurs et les fonctions spirituelles supérieures. Cependant, le sexe spirituel forme les notes de la mélodie musicale de notre esprit. Il est clair que nous sommes plus que des êtres sexuels, que la sexualité ne nous définit pas, mais fait partie de nous. En la niant comme partie, vous créerez des blocages énergétiques dans votre corps, qui se perpétuent dans la fragmentation de votre âme, vous gardant incomplet, plutôt qu’expansé et complet.

Explorez vos émotions amoureuses grâce à la tarologie
Le tarot amour, un miroir de vos relations amoureuses